Le Premier ministre Patrick Achi a inauguré le nouveau centre hospitalier régional (CHR) d’Aboisso d’un coût total de 29 193 029 17 Francs CFA en présence des personnalités politiques et administratives de la région du Sud-Comoé.

 

Le nouveau CHR a été bâti sur un espace de 10 hectares dont trois en réserve pour une capacité de 198 lits dont 150 lits d’hospitalisation.

 

Il compte en son sein 21 bâtiments, plusieurs spécialités dont l’hospitalisation, la chirurgie adulte et pédiatrique, la gynécologie, la réanimation adulte et pédiatrique, l’imagerie médicale, les urgences, un service d’hémodialyse doté de 10 postes de dialyse entre autres.

 

Le projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de développement sanitaire (PNDS) décliné par le gouvernement, sur la période 2016-2020 qui vise à avoir un système sanitaire “mieux performant” au service des populations notamment les couches les plus vulnérables, a expliqué Patrick Achi.

 

Pour le premier ministre, c’est à juste titre que les populations du Sud-Comoé ont souhaité la construction de ce CHR car ‘’ la santé et la bonne prise en charge des urgences médicales sont une préoccupation essentielle, un droit humain fondamental pour vivre avec dignité et sérénité‘’.

 

Il a exhorté les populations à souscrire à la couverture maladie universelle (CMU), afin de bénéficier de soins à moindre coût dans les centres de santé.

 

Il a salué l’adhésion des populations à la politique de développement du Président Alassane Ouattara dont résulte la construction du CHR et de plusieurs autres à travers le pays.

 

Les travaux du CHR d’Aboisso ont été lancés en mai 2019 par l’ancien Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.