Une information virale sur les réseaux sociaux, annonce que le Bishop Benjamin Boni de l'Eglise Méthodiste Unie de Côte d’Ivoire (EMUCI) a été convoqué par le commissariat de police du 2e arrondissement de Treichville pour une chanson intitulée « Ton Goliath va tomber ». C’est FAUX. Selon « Alertes 100 », une page Facebook rattachée aux services de sécurité, la convocation n’a « rien à voir avec cette chanson ». Il s’agirait selon cette source d’une « histoire foncière ».


<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Falertes100%2Fposts%2F311923333253239&width=500" width="500" height="715" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe>



Nous avons joint des sources policières. Elles sont formelles : « c’est un litige entre le restaurant Sounkalo situé à Treichville et l’Eglise Méthodiste Unie de Treichville ». Selon nos informations, le conflit entre les deux parties dure depuis plusieurs années. Récemment, des membres de l’Eglise Méthodiste Unie de Treichville ont placé des tôles formant une barricade autour du dit restaurant. La gérante de l’espace a donc saisi le parquet pour voie de fait. Informé, le commissariat du 2e arrondissement a, dans le cadre de l’enquête, invité les deux parties pour les entendre. Il est même marqué « VOIE DE FAIT » sur la convocation présentée sur les réseaux sociaux.


La « voie de fait » est, selon le droit administratif, une action de l’administration réalisée sans droit, qui porte matériellement et illégalement une atteinte grave à une liberté fondamentale ou à un droit de propriété.

 

Pourquoi donc une convocation au nom du Bishop Benjamin Boni ? Toujours selon les sources policières, après audition des deux parties, le « chef de chantier » désigné par l’Eglise Méthodiste Unie, a dit qu’il n’était pas la personne habilitée pour répondre à certaines questions. Il a indiqué qu’il avait été envoyé par « son patron », citant le Bishop Benjamin Boni, Président de la Conférence annuelle de l’Eglise Méthodiste Unie de Côte d’Ivoire.

La Conférence annuelle de l’EMUCI a tenu a précisé dans un communiqué, que la chanson « mon Goliath va tomber » du chantre Master Nkwassay, reprise par la Chorale du Jubilé de Cocody lors d’un concert le samedi 19 octobre 2019, « n’avait aucune visée politicienne ».


<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEMUCICO%2Fposts%2F682612632386345&width=500" width="500" height="621" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe>