Deux syndicats de planteurs de cacao, l’ANAPROCI et le SYNAPCI avaient appelé leurs planteurs à occuper les délégations du conseil  café-cacao et à ne pas vendre leurs fèves. Ceci pour réclamer le paiement des primes promises pour soutenir la filière a la faveur de la pandémie de Covid-19. Au sortir des discussions qu’ils ont eu avec le Ministre d’Etat, Ministre de l’agriculture et du développement rural, ils ont décidé de lever leur mot d’ordre de grève. Un consensus a été obtenu entre les différents partis notamment l’assurance du versement effectif de cette prime.