Courant 2020, les entreprises industrielles utilisant le sucre comme intrant ont été confrontées à des difficultés d’approvisionnement. Le gouvernement a donc pris une mesure d’importation exceptionnelle de sucre pour couvrir 50% des besoins de ces entreprises.

 Le projet de loi portant ratification de l’ordonnance prise à cet effet par le président de la république a été adopté ce jeudi par la Commission des Affaires Economiques et Financières de l’Assemblée Nationale. Le commissaire du gouvernement, Moussa Sanogo en a profité pour lever un coin de voile sur le dispositif de développement de la filière sucrière ivoirienne.