Des producteurs de cajou de Niakara (Centre-nord, région du Hambol) ont exprimé, dans un entretien avec l’AIP, samedi 1er mai 2021, leur reconnaissance au Gouvernement ivoirien pour les énormes efforts financiers consentis en vue de booster aussi bien la qualité de la noix que le rendement.


“Le Gouvernement, à travers ses services techniques, a gratuitement procédé à l’éclairage de nos vergers, avec à la clé, l’enlèvement des débris et surtout le traitement phytosanitaire de nos champs au cours de l’année 2020”, a relevé, samedi 1er mai 2021, le responsable d’une coopérative de producteurs d’anacarde de Niakara, Thibault Koné Kélo, par ailleurs représentant des producteurs de Niakara.


Selon ce producteur de noix de cajou à Niakara, “l’État de Côte d’Ivoire a investi 100 000 FCFA par hectare pour l’abattage des arbres, jugés de trop grands, en vue d’éclairer tous nos vergers, mais en plus, 25 000 FCFA ont été encore investis en produits bio par hectare pour traiter nos champs” , soit un effort financier global de 125 000 par hectare.


“Cet énorme appui au profit des producteurs a extraordinairement permis de booster la qualité de nos noix de cajou, même si les conditions météorologiques de cette année, en deçà de nos attentes, n’ont pas malheureusement suivi pour un rendement satisfaisant en 2021″, a relativisé, quant à lui, un membre d’une coopérative à Tortiya, Namingonan Ouattara.


Pendant la campagne de commercialisation de la noix de cajou 2021 en cours d’achèvement,” un Out turn de 56 (une mesure de qualité de l’amande) a été relevé à Tortiya, dans le département de Niakara, une performance due aux actions du Gouvernement ivoirien en faveur des producteurs”, a indiqué Thibault Koné Kélo.