Le 23 février 2022, la Côte d’Ivoire a affronté le Nigeria dans le cadre des éliminatoires de la CAN féminine 2022. La Côte d’Ivoire a perdu et a été éliminée de la course à la qualification. Après la rencontre, un journaliste a affirmé via Facebook, que les joueuses ivoiriennes ont reçu une prime de 5000 FCFA chacune. Après avoir reçu la confirmation du journaliste quant à ses propos, recoupé l'information auprès d'une joueuse et du Chargé de communication de la fédération ivoirienne de football, nous pouvons affirmer que l'information est VRAIE.

 


A la fin du match, le journaliste Dou Nicaise a fait une publication, dans laquelle il affirmait que les joueuses ivoiriennes avaient reçu la somme de 5.000 FCFA comme prime. L’information s’est répandue dans plusieurs forums sur Facebook.

 

 
























Ces publications virales ont suscité des commentaires d’indignation, partagés entre ceux qui n’y croyaient pas et ceux pour qui remettre 5000 FCFA à des joueuses est un "manque de considération à l'endroit des braves femmes qui font la fierté de la nation".

 

 


La rédaction de RTI.info a joint par téléphone Dou Nicaise pour en savoir plus.


Le journaliste a été clair. “Je cause avec les joueuses. Elles ont eu 5000 FCFA chacune pour rentrer à la maison de la part de l’Etat. Le ministère des sports remet l’argent à la Fédération ivoirienne de football et la FIF remet aux joueuses. Si elles avaient gagné, elles auraient reçu leur prime de match”, a-t-il confié, précisant cette fois que “c’est une prime pour rentrer à la maison”.


 

Nous avons contacté une joueuse de la sélection. 


Elle confirme les propos de Dou Nicaise. “Ils sont venus en costume, à deux. Les comptables de la Fédération. Ils nous ont fait signer une décharge. On a signé pour reconnaître avoir reçu 5.000 F CFA chacune pour notre transport”, affirme l’Eléphante qui a requis l’anonymat. Elle ajoute que ce n’est pas une pratique isolée : “une année, on nous a donné 10.000 FCFA après un match”.

Contactée, la sélectionneuse nationale Clémentine Touré, n’a pas souhaité s’exprimer et nous a renvoyés à la Fédération.

 

Que dit la Fédération Ivoirienne de Football ?

 

Yves Tiémélé, Chargé de Communication de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), contacté par téléphone, a déclaré ceci : “De façon générale, quand on remet de l’argent à quelqu’un, on lui dit ce pour quoi, on lui donne, n’est-ce pas? Dans le cas des joueuses, il faut qu’elles vous disent, pourquoi elles ont reçu les 5000 FCFA. Est-ce pour payer les primes ou pour autre chose? Posez leur la question et revenez vers moi pour que je vous donne des informations à ce sujet”


Nous avons indiqué avoir reçu le témoignage d'une joueuse. Il ajoute: “Je vais vous répondre, mais avant, je voudrais vous demander les noms des joueuses pour que je puisse aussi les appeler et savoir si quand on leur remettait les 5000 F CFA, avec la décharge, il avait été signifié que c’est une prime ou c’est le transport pour rentrer à la maison”.



Le Chargé de Communication de la Fédération est resté sur sa position, malgré notre souhait d’avoir des précisions. “Je ne peux donc pas vous répondre. Je vous demande juste de me donner le nom de la personne (joueuse) je vais l’appeler pour aussi en savoir plus”, a insisté Yves Tiémélé.


Verdict


Les Éléphantes ont effectivement reçu chacune la somme de 5000 F CFA après le match contre le Nigeria. Cette somme, selon nos différents interlocuteurs, représenterait une “PRIME” de transport.